Le phare de la jument : une source d’inspiration pour les navigateurs.

Accueil » Blog » Le phare de la jument : une source d’inspiration pour les navigateurs.

Introduction

Le phare de la Jument est un phare situé sur l’île d’Ouessant dans le Finistère, en Bretagne, en France. Il est situé à la pointe sud-ouest de l’île, à l’extrémité de la presqu’île de Mathieu Rivrin. Il a été construit entre 1867 et 1868 par Charles Eugène Potron et est l’un des principaux monuments historiques de l’île. Il est géré par le Service des phares et balises français et est l’un des plus beaux phares de la Bretagne.

La construction du phare de la Jument

Le phare de la Jument a été construit entre 1867 et 1868 par Charles Eugène Potron, sur les instructions de l’amiral Drummond Castle, alors directeur du service des phares et balises français. La tour de 25 mètres de haut a été construite à partir de pièces préfabriquées en fonte, qui ont été transportées de Brest sur l’île d’Ouessant par bateau. La tour est flanquée de deux tours jumelles, chacune de 15 mètres de haut. Les deux tours sont reliées par une passerelle en fer.

La tour principale est équipée d’un appareil d’éclairage perfectionné, qui peut être aperçu à plus de 20 milles nautiques au large de la côte. Le phare est également équipé d’un système de télégraphe et de téléphone, qui permet aux gardiens de communiquer avec le service des phares et balises français.

See also  Le phare Saint-Mathieu et sa riche histoire

La société de géographie et le phare de la Jument

En 1869, le phare de la Jument a été inauguré par la Société de Géographie de Paris. La Société de Géographie était une organisation scientifique française fondée en 1821, dont le but était de promouvoir l’étude des sciences et des arts, de faciliter la recherche et de diffuser des informations sur la géographie.

À l’inauguration du phare, le président de la Société de Géographie, Eugène Potron, a déclaré : « Le phare de la Jument est un grand monument de l’ingéniosité humaine. Il est le résultat d’un long et courageux travail et est le témoin de notre capacité à dominer les forces de la nature. »

Les photographes et le phare de la Jument

Depuis sa construction, le phare de la Jument a été le sujet de nombreuses photographies. Les photographes Mathieu Rivrin et Philippe Lioret ont réalisé des clichés du phare dans différents formats et de différentes perspectives.

En 1869, Mathieu Rivrin a été le premier à photographier le phare de la Jument. Il a réalisé une série de photographies en noir et blanc qui montrent le phare sous différents angles. Ces photographies ont servi de base à la conception de la carte postale du phare de la Jument, qui est devenue très populaire.

Les tempêtes et le phare de la Jument

Au cours des années, le phare de la Jument a été exposé aux intempéries de la nature, en particulier aux tempêtes. En 1892, une violente tempête a endommagé le phare, qui a dû être réparé par le Service des phares et balises français. Les réparations ont été effectuées par le directeur des phares et balises français, M. Potron.

See also  Les phares maritimes de plus en plus luxueux

En 1995, le phare de la Jument a été frappé par une autre tempête, qui a endommagé la tour de 25 mètres de haut et les tours jumelles de 15 mètres. Les travaux de réparation ont été effectués par le Service des phares et balises français et le phare a été rétabli à son état d’origine en 1998.

Les monuments historiques et le phare de la Jument

En 2008, le phare de la Jument a été classé monument historique par le ministère de la Culture français. Cette décision a été prise en raison de l’importance historique et esthétique du phare.

Le phare de la Jument fait partie d’un ensemble de monuments historiques situés sur l’île d’Ouessant, dont le Mont Saint-Michel, le Fort de Jean Guichard et le Château de Drummond Castle.

Les prochaines étapes

Le phare de la Jument est un monument historique important et apprécié des locaux et des visiteurs. Il continue de servir de guide aux marins et de témoin du courage des habitants de l’île d’Ouessant.

Le phare de la Jument est un exemple de la capacité de l’homme à dominer les forces de la nature et à créer des monuments qui traversent le temps. Les prochaines étapes consisteront à maintenir le phare en bon état et à s’assurer qu’il continue de servir de guide aux marins qui naviguent près de l’île.



Tableau récapitulatif

Élément Description
Phare de la Jument Phare situé sur l’île d’Ouessant en Bretagne
Construction Entre 1867 et 1868 par Charles Eugène Potron
Photographes Mathieu Rivrin et Philippe Lioret
Tempêtes Endommage le phare en 1892 et 1995
Monuments historiques Classé monument historique en 2008
Prochaines étapes Maintenir le phare en bon état et le servir de guide aux marins
See also  Phare de Aniva

Le phare de la Jument est un phare majestueux et emblématique situé sur l’île d’Ouessant en Bretagne. Il a été construit entre 1867 et 1868 par Charles Eugène Potron et a été immortalisé par de nombreux photographes, dont Mathieu Rivrin et Philippe Lioret. Le phare a été endommagé par deux tempêtes, en 1892 et en 1995, mais a été réparé par le Service des phares et balises français. En 2008, le phare a été classé monument historique et continue de servir de guide aux marins qui naviguent près de l’île. Les prochaines étapes consisteront à maintenir le phare en bon état et à s’assurer qu’il continue de servir de guide aux marins.

Similar Posts