Navigation

Accueil > Amérique > Argentine > Phare du bout du monde

Phare du bout du monde

vendredi 27 mai 2016, par patrick

Phare du bout du monde - Ile des États - Patagonie - Argentine


Description

Le phare du bout du monde (Phare de San Juan del Savamento), le premier du nom, est, comme son nom l’indique, au bout du monde ; il se dresse en Patagonie, sur l’île des États, à l’est de la péninsule Mitre, en Terre de Feu. La ville la plus proche est celle d’Ushuaia en Argentine. Le phare est érigé sur un promontoire rocheux à 70m au dessus du niveau de la mer. Le 26 février 1998 le phare argentin émet à nouveau sa lumière. C’est un phare en bois peint en blanc de forme octogonale d’une hauteur de 6m et d’un diamètre de 9m. Ce phare servait aussi de refuge aux naufragés. Ce phare est un mythe, un rêve une aventure, un pont entre deux continents. André Bronner décide d’ériger, en mer et sur pilotis, une autre réplique du phare original de 1884 à La Rochelle (lien). Il est aussi sur notre littoral, le plus jeune de nos phares, réplique d’un lointain de légende. Il est inauguré le 1er janvier 2000 face à la pointe des Mimines, à la Rochelle La distance entre les deux phares est de 12780 km. Il est davantage un symbole qu’une tour à feu traditionnelle (portée 15 mn).


Histoire

Ce phare, de son vrai nom Ano Nuevo, fut érigé en 1884, puis abandonné et partiellement détruit en 1902 en raison des conditions extrèmes. Ses vestiges sont découverts par André Bronner, dit « Yul Vernes », un aventurier rochelais, qui décide de le faire reconstruire en 1994 en collaboration avec les Ateliers Perrault Frères. Entre temps, Jules Verne en a fait un roman (Le phare du bout du monde - 1905). Bilington en fera un film avec Kirk Douglas. Mais l’histoire ne s’arrête pas là : un petit groupe de Rochelais le redécouvre à la fin des années 1990 et le reconstruit. En 1998 le phare mythique s’éclaire de nouveau. Ne voulant pas stopper là l’aventure, le groupe de, G G Bronner et G Flahaut en tête, décide de faire ériger une copie parfaite au large du port de la Rochelle. À travers la reconstruction de ce phare, Bronner souhaite favoriser les échanges culturels entre la France et l’Argentine. Pour ce faire, il crée à La Rochelle l’« Association du phare du bout du monde ». Notes : Les restes du phare ont été déplacés à Ushuaia et une reconstruction du phare a été terminée au musée en 1997, elle se trouve à l´entrée du Musée du Bout du Monde.


Description technique

Tour en bois de forme hexagonale, avec un toit gris en métal


Caractéristiques

Pays Argentine
Localisation Île des États - Terre de Feu
Coordonnées 54°44’0" S - 63°52’5" O
Année de construction 1884 - Reconstruit en 1998
Matériau de construction Bois - toit en métal
Hauteur 6,5 m
Élévation 72,5 m
Portée 18,5 km (10 mn)
Feux 2 éclats blancs toutes les 15 s
Automatisé 1998
Status Actif
Type Fl feu à éclats
Accessibilité Difficile
Type Phare insulaire
Code ARLHS ARG-002 -20269 - G 1283

Localisation


Photos


Vidéos


https://youtu.be/ugRb7BoKGTc?t=3m22s

https://www.youtube.com/watch?v=mD83-cTtTLg


Phare du bout du monde à la Rochelle


Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?