Navigation

Accueil > Amérique > Chili > Phare du Cap Horn

Phare du Cap Horn

vendredi 5 juin 2020, par patrick

▼ Phare du Cap Horn (monument) ► Isla Hornos ► Terre de feu ► Chili ► Élévation 62 m ► Hauteur 11,5 m ► Portée 12M ► Fl W 5s ► Construction 1991 ▼***Ne pas utiliser ses données pour la navigation***Don’t use the data for navigation***


Phare du Cap Horn - Chili


























Description







Le phare du Cap Horn a été érigé sur I’Isla Hornos . Le phare a été mis en service le 17 novembre 1991. Il est situé sur une crête de l’Isla Hornos, l’île qui comprend le Cap Horn, à environ 2 km (1,25 mi) au Nord-Est de la pointe la plus méridionale du cap en Terre de Feu au Chili. Il est accessible uniquement par bateau. Depuis 2006, le phare est accolé à un bâtiment de bois et de briques mesurant environ 60 m2qui abrite le gardien et sa famille. À proximité, se trouve une station météorologique et une petite chapelle construite en bois. Une sculpture et un monument près du phare sont des monuments à la mémoire des nombreux marins qui sont morts "en passant par le Cap Horn". [1] C’est le phare traditionnel le plus au sud du monde, le véritable phare du bout du monde ; il se trouve à la latitude 55º 57,9’ S. Le site est ouvert au public, mais la tour est normalement fermée.







Histoire


Ce phare a été construit vers 1990 par la Marine chilienne et mis en service en novembre 1991, sa structure se compose d’une tour cylindrique en fonte à bandes rouges et blanches horizontales. Il dispose d’un personnel permanent composé de membres du personnel de la Marine chilienne. Le phare a une hauteur de 11,5 mètres et est visible à 12 milles nautiques. Il émet un flash blanc toutes les 5 secondes et est équipé d’un transpondeur radar Racon (N). Depuis 2006, le phare est accolé à un bâtiment de bois et de briques qui abrite le gardien et sa famille. À proximité, se trouvent une station météorologique et une petite chapelle construite en bois. Le bâtiment de la station a été construit en 2006. Une sculpture et un monument près du phare sont des monuments à la mémoire des nombreux marins qui sont morts en passant au Cap Horn.


Description technique


Station établie en 1991 (reconstruit en 2006). Ce phare monument est actif avec un plan focal à 62 mètres (202 pieds) ; Signal : 1 éclat blanc toutes les 5 secondes. C’est une tour cylindrique ronde en acier de 11 mètres de hauteur (38 pieds) avec lanterne et galerie, peinte à l’origine avec des bandes rouges et blanches, maintenant incorporée dans un bâtiment de la station d’un étage en briques. Ce phare est visible de 127° à 056°.


Infos


Nom et localisation Position Caractéristiques Hauteur focale Portée Structure Remarques
2713
G1336.5
Monumental Cabo de Hornos (Isla Hornos) 55° 57.9´ S
67° 13.3´ O
Fl.W. 5s 202ft
62 m
12M Tour blanche en acier, bande rouge-38ft (11,5 m). Visible 127°-056°
2712
G 1336
Cabo de Hornos (Cape Horn) on southern extremity of Isla Hornos. 55° 58.7´ S
67° 15.7´ O
Fl.W. 12s 132ft
40 m
7M Tour en fibre de verre blanche, bande rouge ; 13ft (4m). Visible 249°-080°

Caractéristiques

Pays Chili
Région Terre de feu
Localisation Isla de Hornos
Latitude 55° 57.9´ Sud
Longitude 67° 13.3´ Ouest
Année de construction 1991
Matériau de construction Acier
Hauteur 11,5 m (59ft)
Élévation 62 m (66ft)
Portée 12M
Feux 1 éclat blanc toutes les 5s
Visites Accès uniquement
Gardienné Non
Automatisé Oui
Type Phare à terre
Accessibilité Facile
Forme Tour conique
Opérateur
Statut Actif
Codes ARLHS ; Admiralty ; NGA

 

Localisation



Carte

 


Vidéo



 

Haut de page



Portfolio


[1Le cap Horn (en espagnol : cabo de Hornos) est un cap situé à l’extrémité sud de l’île Horn de l’archipel de la Terre de Feu, dans sa partie chilienne. Ce point est généralement considéré comme étant le plus austral de l’Amérique du Sud.
Le cap Horn est également le plus au sud des grands caps, et il marque la frontière nord du passage de Drake. Pendant de nombreuses années, il a été un point de passage crucial des routes commerciales entre l’Europe et l’Asie. Elles étaient empruntées par les voiliers pour transporter les marchandises tout autour du globe, et ce bien que les eaux océaniques autour du cap présentent de nombreux dangers : tempêtes fortes et fréquentes avec une mer très grosse, courant circumpolaire antarctique et présence possible d’icebergs voire des vagues scélérates.
Ces dangers et l’extrême difficulté de son franchissement ont donné au cap Horn son caractère légendaire, mais aussi la réputation d’être un cimetière marin. Il est parfois surnommé le « cap dur », le « cap redouté » ou le « cap des tempêtes ».
De nos jours, grâce au canal de Panama, les navires cargos ne sont plus dans l’obligation d’emprunter la route du cap Horn. Ce dernier continue cependant à en voir passer ainsi que des bateaux de pêche locaux, des bateaux de croisière et des bateaux de plaisance qui veulent relever le défi que représente son franchissement, parfois au cours d’une circumnavigation. Plusieurs courses à la voile parmi les plus importantes, comme le Vendée Globe, passent par le cap Horn, de même que les grands navigateurs qui cherchent à battre le record de vitesse du tour du monde à la voile.