Navigation

Accueil > Europe > France > Nouvelle-Calédonie > Phare de l’île Amédée

Phare de l’île Amédée

lundi 28 mars 2016, par patrick

Phare de l’île Amédée (Nouvelle-Calédonie)

Description :
Le phare Amédée est situé sur l’îlot Amédée, au large de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie, dans l’océan Pacifique. Il balise l’entrée du port, par la passe de Boulari, entre le grand récif Aboré et le récif Kué. Le phare trône au milieu de la mer de Corail à une vingtaine de kilomètres de Nouméa. Le lagon, tout autour de l’île, est encerclé par un récif de corail étonnant, très propice à la plongée d’exploration.

Chronologie :
1859 : Le commandant de la colonie, Jean-Marie Saisset, demande la construction d’un phare sur l’île des Pins.
1861 : La commission des phares propose de construire un phare préfabriqué en fer sur l’îlot Amédée. La commission choisit une solution déjà utilisée par l’ingénieur anglais Alexander Gordon à la Jamaïque. Le ministre de la Marine et des Colonies, le comte Prosper Chasseloup-Laubat, approuve le projet.
1862 : Réalisation du phare en charpente métallique par les ateliers Rigolet des Buttes-Chaumont à Paris sur les plans de Léonce Raynaud, directeur du service des Phares. Les plans sont présentés à l’Exposition universelle de Londres. Léonce Raynaud a prévu de réaliser une structure intérieure résistance indépendante de l’enveloppe extérieure. Ce principe a été repris par Gustave Eiffel pour la statue de la Liberté à New-York.
Juillet 1862 : Le phare est monté sur les hauteurs de La Villette pour vérifier sa solidité avant son transport en Nouvelle-Calédonie.
Juin 1864 : Le phare est démonté. Il est emballé dans 1 200 caisses pesant 387 953 kg pour être embarqué au Havre sur le vaisseau Emile Pereire.
15 novembre 1864 : Les caisses arrivent en Nouvelle-Calédonie.
18 janvier 1865 : Pose de la première pierre. La direction des travaux est assurée par l’ingénieur Louis-Emile Bertin sous la direction des ingénieurs en chef des Ponts et Chaussées V. Chevallier et E. Allard.
15 novembre 1865 : Allumage du phare. Le phare a une puissance de 30 000 bougies et porte à 24,5 miles. Le phare est éclairé avec une lampe fonctionnant à l’huile de colza. Le phare Amédée est considéré comme le phare métallique le plus haut du monde avec 55 mètres. Le foyer du phare est situé à 52 mètres au-dessus de la mer.
1952 : Le système d’éclairage fonctionne avec un système à pétrole vaporisé.
1985 : Le phare est électrifié avec une alimentation par éolienne.
1994 : L’alimentation électrique est faite par panneaux solaires.

Histoire :
Le Phare de l’îlot Amédée représente le premier Phare métallique de France et se distingue par son histoire unique.
En 1861, suite aux nombreux naufrages de navires entrant dans le lagon de la Nouvelle-Calédonie, Paris ordonna la construction d’un Phare, Monsieur RIGOLET, ingénieur français issu des ateliers EIFFEL commença la construction de ce véritable monument, aux Buttes Chaumont en 1862.
Néanmoins, selon les clauses du contrat, Monsieur RIGOLET demanda à ce que le Phare soit monté à l’extérieur de ses ateliers en France. Durant 2 ans, le Phare Amédée domina Paris de ses 56 mètres. Enfin, il fut démantelé en 1265 pièces pour un poids total de 387 953 kilos, et fut transporté de la Seine au port du Havre et ensuite vers sa destination finale, la Nouvelle-Calédonie.
Après 10 mois d’intense labeur des militaires et travailleurs locaux, le Phare fut érigé sur l’îlot Amédée. Sa première illumination fut le 15 novembre 1865, jour de la Saint Eugénie, du même nom que l’Impératrice Eugénie, épouse de Napoléon III. Son rayonnement marque l’entrée de la passe de Boulari, l’une des 3 seules entrées naturelles du lagon.
Avec une hauteur de 56 mètres, le Phare Amédée domine cette petite île de 400 mètres de long et de 270 mètres de large, située à 24 kilomètres de Nouméa. Pour admirer l’époustouflant panorama, les plus courageux graviront les 247 marches du superbe escalier de fonte qui conduit au sommet de la tour.
De l’autre côté de l’hémisphère sud, plus précisément aux Roches-Douves, le frère jumeau du Phare Amédée protège les navigateurs de la Manche. Construit 2 ans après celui du Phare Amédée, il fut la star de l’exposition Universelle de Paris sur le Champs de Mars en 1867. Il fut détruit par les allemands en 1944.
Le Phare Amédée est de ce fait une attraction unique dans le Pacifique Sud et l’un des plus grands phares du Monde, dans le plus grand lagon du monde.

Caractéristiques :
Pays : Nouvelle-Calédonie (France)
Localisation : Ile Amédée
Coordonnées : 22° 28′ 38" S - 166° 28′ 5" E
Année de construction : 1865
Matériau de construction : Métal, Fer, fonte
Hauteur : 56m (élévation 51,30m)
Portée : 37km (20mn)
Feux : 2 éclats blanc toutes les 15s
Visites : Oui (257 marches)
Automatisé : 1985

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?