Navigation

Accueil > Océanie > Nouvelle-Zélande > Phare de l’Ile de Tiritiri Matangi

Phare de l’Ile de Tiritiri Matangi

vendredi 22 avril 2016, par patrick

Phare de l’Ile de Tiritiri Matangi - Auckland (Nouvelle -Zélande) Description : Le phare de Tiritiri Matangi se situe sur l’île de Tiritiri Matangi dans le golfe d’Hauraki dans l’île du Nord de la Nouvelle-Zélande. Il marque l’approche du port d’’Auckland à environ 28 kilomètres au sud. Il est la propriété et exploité par "Maritime New Zealand". Il est considéré comme le phare le mieux préservé dans le pays et le plus complexe, et il est le plus ancien phare en Nouvelle-Zélande encore en activité. Il a été le phare le plus puissant de l’hémisphère sud. Les partisans de Tiritiri Matangi travaillent pour la restauration écologique de l’île et la préservation des bâtiments historiques. Les arbres indigènes, des oiseaux et d’autres animaux sauvages ont été réintroduits avec succès à l’île. Situé près de l’extrémité sud-est de l’île Tiritiri dans le golfe d’Hauraki à environ 30 km (19 mi) au nord d’Auckland. Accessible uniquement par bateau ; l’île est accessible par ferry à partir du port et le centre-ville d’Auckland (la visite est limitée à 150 passagers par jour). Des visites guidées de l’île sont disponibles. Site ouvert ; tour ouverte à des occasions spéciales environ une fois par an Historique : Le phare fut allumé pour la première fois le 1er janvier 1865. Le bruleur à pétrole qui alimentait le feu fut remplacé en 1925 par une lampe à l’acétylène. L’électricité lui succéda en 1955, produite par un générateur Diesel. En 1956, le phare fut doté d’une lampe au xénon d’une intensité de 10 millions de candelas, ce qui en fit l’un des phares les plus puissants du monde à cette époque. En 1966, la pose d’un câble sous marin long de 5km permit de le relier au réseau de distribution électrique, et en 1984 son gardiennage fut supprimé. Le feu actuel est alimenté par des panneaux solaires qui chargent la batterie lui permettant de fonctionner pendant la nuit. Il, émet alors un éclat toute les 15 secondes, d’une portée de 18 milles nautique. Quand la lanterne a été allumée et fixée le premier jour de l’année 1865, elle était alimentée par de l’huile de colza. Elle a ensuite été modifiée pour brûler avec de l’huile de paraffine. En 1916, la lanterne a été de nouveau modifiée, cette fois pour brûler du kérosène. En 1882, une vitre en verre rouge a été installée à l’intérieur de la lanterne et projetait une lumière rouge sur Flat Rock près de l’île Kawau. Elle a été retirée en 1922 quand un éclairage automatique a été installé sur Flat Rock. En 1925, la lanterne a été remplacée par une lanterne tournante automatique d’acétylène-combustion. Les gardiens ce sont retirés cette même année. Pendant les années 1930 le phare de Tiritiri Matangi a été équipée d’une balise radio, et en 1947, les gardiens sont retournés à la station. En 1955, la lanterne a été convertie à partir d’huile à l’électricité au diesel. En 1956, la lanterne a été de nouveau remplacée, cette fois avec une nouvelle lampe au xénon de 11 millions de candelas. Avec une visibilité de 58 miles, il a été l’un des phares les plus puissants dans le monde à l’époque. La nouvelle lanterne était un don privé de "Auckland businessman and yachtsman", Sir Ernest Davis. En 1966, la lanterne a été changée et reliée aux réseaux de distribution électrique fournie par un long câble d’alimentation sous-marin de 5 kilomètres. La station a été entièrement automatisée et le dernier gardien a été retiré en 1984. En 2002, l’ensemble d’éclairage a été remplacé par une lanterne à gyrophare moderne qui a été installée dans le phare original. Cette lanterne est équipée d’une ampoule au tungstène-halogène de 50 watts. Le nouvel éclairage est alimenté par les banques de batteries chargées par des panneaux solaires. Description technique : Tour blanche, constituée d’éléments de fonte fabriqués en Angleterre puis assemblés. La construction du phare a été très difficile et a coûté 5747 £. Il a fallu 4 mois pour creuser à travers 3 mètres de boue épaisse, marécageuse, argileuse pour trouver un terrain qui a été assez difficile à construire. Les matériaux de construction pour le phare ont été expédiés à l’île, puis charrié en traîneau par des bœufs sur les rives glissantes pour atteindre le site de construction. Malgré les défis de la construction, la tour d’origine est toujours debout. Ce phare à son jumeau celui du Cap Egmont (voir dernière photo) Caractéristiques : Pays : Nouvelle-Zélande Localisation : Île de Tiritiri Matangi - Auckland Coordonnées : 36° 36’ 3" S - 174° 53’8" E Année de construction : 1865 Matériau de construction : Fonte Hauteur : 20m (élévation 91m) Portée : 33,3km (18mn) Feux : 1 éclat blanc toutes les 15s Automatisé : Oui Visites : Accès uniquement Type : Phare insulaire Alimentation : Électrique, panneaux solaires

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?