Navigation

Accueil > Afrique > Madagascar > Phare de Cap Sainte-Marie

Phare de Cap Sainte-Marie

samedi 2 février 2019, par patrick

▼ Phare de Cap Sainte-Marie ► Tanjona Vohimena ► Province de Toliara ► Madagascar ► Élévation 194 m ► Hauteur 18 m ► Portée 22M ► Fl W 10s ► Construction 1971▼***Ne pas utiliser ses données pour la navigation***Don’t use the data for navigation***


Phare de Cap Sainte-Marie - Madagascar





































Description






Le phare de Cap Sainte-Marie (connu aussi sous le nom de Tanjona Vohimena) se trouve à l’extrémité sud de Madagascar, au sommet d’une spectaculaire falaise verticale du Cap Sainte-Marie dans la région de Androy de l’île de Madagascar dans l’Océan Indien C’est un phare de forme carrée il a été rénové en 2007 (lanterne + lampe). Dans les environs du phare se trouve le parc national, la Réserve Spéciale de Cap Sainte-Marie. Le site est ouvert au public, et le gardien fera visiter le phare aux visiteurs qui le désirent.






Histoire


Le phare est de construction récente (1971) et il a été rénové en juillet 2007 et une nouvelle lanterne a été installée.
Au Cap Sainte Marie ou "Tanjona Vohimena" et ses falaises, c’est ici que se rencontrent les deux océans : l’Océan Indien et le Canal du Mozambique. Un phare fonctionnel prédomine cette mer balayée par un vent violent permanent et qui n’aura plus d’autre rivage que les Terres Australes et le Pôle Sud. Le spectacle de la migration des baleines à bosses de juin à octobre y est féérique. Nous sommes à la pointe de l’extrême sud de Madagascar.
C’est aussi le royaume de la tortue radiée "radiata" ou "Sokatra" malgache. On n’en dénombre pas moins de 3000 au kilomètre carré ! C’est un élément clé pour la survie de la flore locale. En se nourrissant de plantes, elle ajoute des éléments nutritifs essentiels aux sols stériles et favorise la germination des graines. Malheureusement elle devient un élément de plus en plus rare de l’écosystème à cause du braconnage.
C’est dans la réserve spéciale de Cap Sainte Marie (1750 ha) que l’on a retrouvé des restes de l’oiseau éléphant, un oiseau mythique d’une hauteur de 3 mètres et dont la femelle pondait un œuf pouvant contenir jusqu’à 8 litres de volume. On peut encore retrouver des œufs entiers ou reconstitués orner les salons de riches résidents sur l’ensemble de l’île. L’oiseau éléphant aurait vécu dans le Sud de Madagascar il y a 700 ans et aurait été exterminé par l’homme.
Pendant longtemps, et d’après les calculs de navigateurs portugais, Betanty a été considéré comme le village le plus au Sud de Madagascar. Calculs avérés faux ultérieurement, cette distinction a été attribuée à Cap Sainte Marie. En compensation, Betanty a été surnommé "Faux Cap". Il n’en est pas moins un très beau village de pêcheurs et un lagon protégé par une barrière rocheuse.


Description technique


Construit en 1971. Ce phare est actif avec un plan focal à 192 mètres (630pieds) ; Signal : 1 éclat blanc toutes les 10 secondes. C’est une tour carrée de maçonnerie en pierre d’une hauteur de 18 mètres (59 pieds) avec une lanterne, galerie et avec quatre nervures peintent en blanc aux angles. La tour est en pierre non peinte avec les quatre nervures et la galerie peinte en blanc et la lanterne noire.


Infos


Nom et localisation Position Caractéristiques Hauteur focale Portée Structure Remarques
32576
D 7022
Cap Sainte-Marie 25° 35.7´ S
45° 08.6´ E
1 Flash blanc période 10s 630ft
192 m
23M Tour de maçonnerie carrée, coins blancs (59ft) 18 m Extrémité sud de Madagascar

Caractéristiques

Pays Madagascar
Région Androy
Localisation Cap Sainte-Marie
Latitude 25° 35.7´ Sud
Longitude 45° 08.6´ Est
Année de construction 1971
Matériau de construction Pierre, maçonnerie
Hauteur 18 m (59ft)
Élévation 192 m (630ft)
Portée 23M
Feux 1 éclat blanc toutes les 10s
Visites Oui (gardien)
Gardienné Oui
Automatisé Oui
Type Phare à terre
Accessibilité Assez difficile
Forme Tour carrée
Statut Actif
Codes ARLHS MAG-005 ; Admiralty D7022 ; NGA 32576

 

Localisation



Carte

 


Vidéo


 

Haut de page



Portfolio