Navigation

Accueil > Afrique > Egypte > Phare de Big Brother

Phare de Big Brother

Brothers Island – Mer rouge – Égypte

mercredi 20 avril 2016, par patrick

Phare de Big Brother (Brothers Island – Mer rouge – Égypte)

Description
Le phare se situe sur l’ile de Big Brother en mer rouge. Appelé aussi sous le nom de phare d’El-Akhawain . Sur une carte marine de la mer Rouge,E6047 les îles El-Akhawain (Big Brother et Small Brother) sont de minuscules points à environ 160 kilomètres au sud de Ras Mohammed (100 miles) à la pointe de la péninsule du Sinaï. Les appeler îles, en fait, est une exagération ; elles sont un peu plus grosse que des rochers. Pourtant, pour ceux qui connaissent, ces îlots de corail minuscules sont l’étoffe des légendes. Ils sont seuls en pleine mer ; la vie marine est dite être le plus prolifique de la mer Rouge, une zone considérée comme paradis sous-marin partout le monde ; et les épaves attestent la fureur de leurs tempêtes. L’île sur laquelle se dresse le phare fait environ 400 mètres de long (1,312 pieds) avec le phare en plein milieu et un récif en bordure tout autour. Le phare qui se dresse sur la Big Brother, une plateforme d’origine corallienne émergeant à peine de la mer Rouge, surplombe les vieilles maisons des gardiens, aujourd’hui abandonnées. Le phare est automatisé depuis 1994 et ses puissantes lentilles dont la portée est de 17 milles sont commandées à partir de la terre ferme. Seules les inspections et opérations régulières de maintenance interrompent la solitude de la tour.

Histoire
Le phare a été construit par les Britanniques en 1883. La lentille de Fresnel est d’origine, fabriqué par Chance Bros., est encore en service. Le phare, situé sur une île basse et plate, est entretenu par la marine égyptienne. Ses murs en pierre cimentée font un peu plus d’un mètre d’épaisseur à la base (quatre pieds), selon Mohammed Harga, responsable de l’équipe du phare, que les plans du gouvernement égyptien pour le démolir il y a plusieurs années a dû être abandonné parce qu’une inspection a prouvé que rien de comparable pourrait être construit économiquement aujourd’hui. Même si, a t-il ajouté avec ironie, la balise fonctionne de la même manière qu’il y a 100 ans : avec une lanterne à manchon à gaz.
L’Égypte réveille le souvenir du premier grand phare connu de l’histoire. Édifié vers 300av J.-C. sur l’îlot de Pharas, face à Alexandrie, il comptait parmi les sept merveilles du monde. A environ 60 kilomètres au large de la côte égyptienne, au sud-est de Hurghada ou le désert oriental rejoint la mer Rouge, se situent les deux minuscules îles d’El Akhawain, plus connues sous le nom de Brothers Islands. Ces deux plates-formes d’origine corallienne surgissent d’un abime de plus de 500 mètres, émergeant tout juste de 10 mètres. près l’ouverture du canal de Suez, de nombreux navires commencent à sillonner les eaux de cette région et les naufrages se succèdent, comme le montrent les épaves qui jonchent les fonds marins.
La mer rouge était la voie maritime la plus courte empruntée par les Anglais pour atteindre leurs colonies indiennes, et c’est justement la couronne britannique, qui comptait d’ailleurs parmi ses possessions une partie de la côte orientale égyptienne, qui demanda entre 1889 et 1890 un réseau de signalisation pour sécuriser la navigation. Un phare est alors construit sur la Big Brother, grâce à la main d’œuvre pratiquement gratuite que constituaient les prisonniers égyptiens. Haute de 36 mètres cette tour est terminée en 1882 et son dispositif d’éclairage au kérosène est alimenté par une pompe manuelle qui doit être activées toutes les quatre heures. Les lentilles de Fresnel de la lanterne amplifient la lumière, visible à 17 milles. Réalisé par Chance Brothers, de Birmingham, l’optique pèse plus d’une tonne et fonctionne grâce à des contrepoids qui montent et descendent dans la tour. Le phare est alors habité par un gardien et quatre assistants chargés d’allumer la lanterne au coucher du soleil, de l’alimenter toutes les quatre heures et de l’éteindre à l’aube. C’est un euphémisme que de dire que la vie de ces hommes était peu confortable, ils n’avaient pas d’électricité, les contacts avec la terre ferme se faisaient au moyen d’un vieux transmetteur Morse à batterie, les ravitaillements étaient rares, l’accostage sur l’îlot périlleux et, pour survivre, il n’y avait guère que la pêche. Les hommes passaient trois mois au phare et un mois chez eux, ou bien neuf mois au phare et trois mois sur la terre ferme. En 1994, le phare est électrifié et automatisé, la vieille lentille est remplacée par une lampe qui lance quatre éclats blanc toutes les seize secondes à 17 milles de distance. Dernier témoignage d’une époque de lourd labeur et de sacrifices, les vieilles maisons en pierre du pays abandonnées par les gardiens tombent maintenant en ruines

Description technique
Tour conique en pierre (non peinte), avec les habitations voisines. Le phare est un peu comme une montre de poche a une plus grande échelle, et a un poids suspendu à un câble en acier. Enroulé avec une manivelle au sommet du du phare, ce poids, quand le levier est enclenché, commence une descente de quatre heures de détente qui entraîne le mécanisme finement équilibré d’une lentille de Fresnel – qui amplifie la lumière de la lanterne 200 fois. Bien qu’elle pèse plus d’une tonne, la lentille peut également être tourné à la main le long de sa trajectoire circulaire, et malgré quelques égratignures, elle semble qu’elle pourra encore fonctionner après que la plupart d’entre nous ne seront plus là.

Caractéristiques
Pays : Égypte
Localisation : Mer rouge – Brothers Island
Coordonnées : 23° 39′ 2″N – 36° 09′ 33″ E
Année de construction : 1882
Matériau de construction : Pierres cimentées
Hauteur : 30m (élévation 36m)
Portée : 31,4km (17mn)
Feux : 4 éclats blancs toutes les 16 s
Automatisé : Oui
Visites : Oui

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?