Navigation

Accueil > Europe > Finlande > Phare de Bengtskär

Phare de Bengtskär

samedi 9 juillet 2016, par patrick

 Phare de Bengtskär - Finlande 

Description


A environ vingt-cinq kilomètres au sud-ouest de Hanko, à l’entrée du golfe de Finlande se dresse le plus haut phare de Scandinavie. Le phare de Bengtskär est le plus élevé dans les pays nordiques, avec une hauteur de 52 mètres au-dessus de la mer. Le phare est la propriété de la Fondation de l’Université de Turku. Chaque année, l’île attire plus de 13 000 touristes. Cette petite île rocheuse est l’endroit le plus méridional habité en Finlande, et est accessible par ferry depuis le village de Kasnäs. L’île a une superficie d’environ deux hectares, et seulement une petite partie de celle-ci est couverte de végétation, le reste est en granit nu. Construit en 1906, la structure en pierre massive a été témoin de nombreux événements dramatiques de l’histoire de la Finlande. Pendant neuf décennies, le phare a fourni un passage sûr à des milliers de navires qui sillonnent les eaux du golfe. L’île est le lieu habité le plus au sud de la Finlande. Le village le plus proche, Rosala, est situé à 18 kilomètres au nord de Bengtskär.
Nota : Le phare abrite un hôtel (voir photos) pendant l’été et environ 1000 personnes y dorment chaque année.

 

Histoire


Les mers qui entourent Bengtskär et les îles de Hitis et au-delà ont été le site de nombreux naufrages. Ce sont ces eaux très perfides qui ont poussé à la construction d’un immense phare en mer Baltique. Lors de l’Exposition universelle de Paris en 1900, l’architecte Florentin Granholm a dévoilé son projet pour cette structure unique. Son travail a été accueillie avec beaucoup d’admiration et acclamé par la critique. Cependant, il a fallu attendre que le vapeur Helsingfors sombre et coule dans le Golfe en Janvier 1905 le Sénat impérial a alors accordé les matériaux nécessaires pour commencer la construction.

La construction a commencé au début de l’année 1906. L’île avait d’excellentes fondations de granit. Cette ressource naturelle a été extraite et utilisée pour les fondations et les parements du bâtiment. Vers le milieu de Juin, 120 ouvriers et artisans ont été très occupés avec les quartiers d’habitation et la moitié inférieure de la tour du phare. A l’achèvement des travaux, les dossiers révélaient le chiffre stupéfiant que près d’un demi-million de briques ont été utilisés dans la construction de Bengtskär.

En Août 1906, le toit fut érigé et la structure terminée. Lors des célébrations présidées par le sénateur Otto Donner, les plans de conception, les actes, les carreaux, et d’autres documents importants concernant le bâtiment ont été placés, avec des échantillons de monnaie dans une capsule temporelle et scellée dans la paroi de la structure.

Les travaux continuèrent sur la tour et les 252 marches de l’escalier en colimaçon qui mène à la salle de réflecteur. Une lanterne à essence spéciale, conçu et construit à Paris, a été apporté à Bengtskär et installé au sommet de la tour. Le dix-neuf décembre 1906, la lampe a été allumée. Son puissant faisceau flashait trois fois toutes les vingt secondes et pouvait clairement être vu jusqu’à vingt miles nautiques.

Pendant l’hiver 1907, une corne de brume a été installée dans le grenier des quartiers d’habitation. Une énorme corne de sept mètres de long, qui, lorsqu’elle sonnait, faisait vibrer l’ensemble du bâtiment. Toutefois, l’inconfort des gardiens de phare était une bénédiction pour les marins. La corne de brume pouvait être entendu jusqu’à quinze miles nautiques !

Un chef gardien, un machiniste et trois gardiens de phare adjoints et leurs familles ont occupé les locaux d’habitation. Le groupe initial était constitué de quinze personnes. Avec le temps et la croissance des familles, la population a augmenté et au cours des années 1930, il y avait une quarantaine de personnes vivant sur Bengtskär.

La vie sur Barren Rock

La vie sur Bengtskär variait suivant les conditions météorologiques. Quand le temps était calme, il était possible de pêcher, tirer sur les oiseaux de mer, la chasse aux phoques ou faire la traversée vers le village le plus proche pour avoir du lait frais. Les parents et amis venaient pour les visites attendues depuis longtemps et le navire pilote apportait de l’eau douce, de l’essence et d’autres provisions.

Lorsque les tempêtes faisaient rage et que la mer forte pilonnait les rochers et les récifs de l’île les activités extérieures sont devenues trop dangereuses. Les solides murs du phare nous fournissaient sécurité et confort lors de ces conditions très difficiles.

Le bombardement de Bengtskär

En Août 1914, la Première Guerre mondiale commençait. En réponse, les hommes du phare et de leurs familles furent évacués vers le continent, et la lanterne fut entreposée. Au cours de cette même année, deux croiseurs de la marine impériale allemande, le Magdeburg et Augsbourg, le phare subit une trentaine de bombardement. Les murs de granit furent légèrement endommagés.

L’été suivant les hommes du phare et leurs familles regagnèrent leur domicile sur Bengtskär. Depuis le golfe de Finlande a été fortement miné, il a fallu attendre 1919 pour que les mers environnantes furent déclarés sans danger pour l’expédition, et que le phare fut rallumé.

La période qui suivi la fin de la Première Guerre mondiale était paisible pour Bengtskär et ses habitants. Le nombre d’enfants sur l’île grandissait qu’un enseignant fut apporté du continent pour participer à leur éducation.


L’attaque surprise de juillet 1941

En Novembre 1939, les troupes russes soviétiques attaquait la Finlande. En 1941, le promontoire de Hanko était dans les mains des Russes.

L’importance stratégique de Bengtskär est rapidement devenue évidente si bien que les troupes finlandaises sur l’île pouvaient facilement surveiller les activités soviétiques.

A une heure du matin, le 26 Juillet 1941, sous un épais brouillard deux bateaux de patrouille russes secrètement débarquèrent une force armée dans la partie sud de Bengtskär. L’invasion de cent hommes dirigés par le lieutenant Kurilov avait des ordres pour la destruction complète du phare, de sorte qu’il ne pouvait plus jouer un rôle pour entraver les activités de guerre russes.

La petite garnison finlandaise de quarante et un hommes, dont quatre gardiens de phare, repoussa la première attaque russe. Accablé par une force ennemie largement supérieure, les braves défenseurs trouvèrent refuge dans les étages supérieurs du phare. De là, la lutte continua sous le commandement du lieutenant Fred Luther qui fut blessé à deux reprises pendant le combat.

D’une distance de dix kilomètres, les batteries mises en place sur l’île voisine de Orö et Granholmen bombardèrent les bateaux de patrouille soviétiques et les soldats ennemis qui se cachaient dans les crevasses rocheuses de l’île. Les premières heures du 26 Juillet accueillirent l’arrivée des canonnières finlandaises et les navires de la Garde côtière. Les bombardiers et les forces de l’aviation finlandaise débordent l’île et attaquèrent les envahisseurs. A l’aube, une force de Commandos finnois de l’île voisine de Hitis atterrirent et rejoignirent la lutte pour repousser la force soviétique et soulager le lieutenant Luther et ses braves défenseurs.

Après une bataille dure et sanglante, la petite garnison finlandaise sortie victorieuse. Mais la victoire était à venir à un certain prix. Au lendemain de la bataille on dénombrait trente et un morts et quarante-cinq blessés dans les rangs finlandais. Pour les Soviétiques, l’invasion avortée était une entreprise plus coûteuse. Soixante soldats perdirent la vie aux mains des forces de défense finlandaise. Vingt-huit Russes, pour la plupart grièvement blessés, ont été faits prisonniers.

Pour les Finlandais, ce fut une victoire aigre-douce. Pendant la journée du 27 Juillet, un avion de guerre russe survola l’île et largua une bombe. Elle frappa les quartiers d’habitation, démolissant les toits supérieurs et milieu, et tuant sept hommes de la force de défense finlandaise.

Des réparations intermittentes à l’installation continuèrent pendant la période d’après-guerre. Enfin, le phare fut rouvert en 1950. Les gardiens de phare retournèrent au rocher, mais cette fois sans leurs familles. Les relèves se faisant par période de quatorze jours. Lors de mers fortes ou de conditions météorologiques défavorables les changements de gardiens étaient souvent étendu à une durée d’un mois.

Le phare en délabrement

En 1968, le passé finalement l’emporta. Une lanterne de gaz fut convertie en fonctionnement automatique et Bengtskär se trouva sans gardien. La modernisation continua en 1983 avec la poursuite de la conversion de la lanterne à l’électricité (éolienne).

La négligence bénigne et les dommages causés par les éléments sauvages ont transformé la fierté de Bengtskär en ruine humide et froide. Après des années de tempêtes, en haute mer, le vent et l’invasion, Bengtskär tombait victime de forces « amies ». Ce que les dommages de la nature n’a pas réussi à faire était fourni par des mains humaines. Les vandales défiguraient à la fois l’intérieur et l’extérieur des bâtiments historiques.

Dans un effort pour empêcher une nouvelle détérioration, les autorités maritimes finlandaises louait le phare à l’association Pro Bengtskär Association en 1985 avec la promesse que les réparations soient faites à l’ensemble de l’installation, et que le bâtiment soit chauffé toute l’année. Malheureusement, les conditions du bail ne sont pas remplies, et l’installation fut relouée au dépositaire actuel, le Centre d’études d’extension à l’Université de Turku (University of Turku).

La restauration du phare

Suite à la signature du bail, le Centre a commencé à planifier les réparations. Les suggestions pour la meilleure future utilisation ont été rapidement sollicitées et les travaux ont commencé. Le projet a été avancé en collaboration avec l’archipel District Shipping Authorities, Turku District Manpower Bureau, et District Building Authorities Financial. Le soutien financier a également été reçu par le secteur privé des affaires.

Les rénovations ont été achevées en 1995. Dans le cadre des célébrations du 75e anniversaire de University of Turku, l’inauguration du phare Bengtskär a eu lieu le 18 Août 1995. Ce monument historique a été rouvert pour servir son nouveau rôle en tant que tourisme, conférence, la recherche et un centre d’éducation. Le phare qui avait une fois entretenu pour la sécurité en mer pour la navigation brille maintenant pour la communauté qui l’a sauvé.

Bengtskär - Un monument de vie

À l’été 1995, le phare a été ouvert pour les visiteurs proche et éloigné. Bengtskär est devenue une destination unique pour les touristes.

La salle de conférences à l’étage inférieur offre une variété d’expositions maritimes illustrant l’histoire, la faune et la flore, et les caractéristiques naturelles de l’archipel. L’étage inférieur abrite également le premier musée de Finlande (Finland´s first Lighthouse Museum) et une exposition permanente "Bengtskär 1941", ce qui donne un récit vivant des heures dramatiques de la bataille pour l’île. Au premier étage, dans les anciens quartiers d’habitation il y a une cafétéria, un bureau de poste et une chapelle.

Les autres étages des anciens quartiers d’habitation sont utilisés pour les salles de conférence et l’hébergement. Ces installations idéales sont utilisées pour des cours de formation, des conférences et des groupes engagés dans des travaux de recherche. Beaucoup de familles passent aussi une nuit au phare.

Le phare accueille 10.000 touristes chaque année, dont plus de 1.000 visiteurs en résidence. Ces âmes robustes qui sont prêts à braver les 252 marches de la tour du phare seront récompensées par une vue vertigineuse mais à couper le souffle sur la mer.

 

Description technique


Tour conique en briques liée au logement des gardiens. 
Musée : Le phare et le musée sont ouvert du 1er Juin au 31 août, tous les jours de 10 heures du matin à 8 heures du soir. Les visiteurs doivent grimper les 252 marches de la tour pour avoir une vue magnifique.

 

Caractéristiques

Pays Finlande
Localisation Golfe de Finlande
Latitude 59° 43.4´ Nord
Longitude 22° 30.0´ Est
Année de construction 1906
Matériau de construction Pierre, granit
Constructeur Florentin Granholm
Hauteur 46 m ( 151 ft)
Élévation 51 m ( 167 ft)
Portée 18,5 km (10 mn)
Feux 3 éclats blancs toutes les 20 s
Automatisé 1968
Visites Oui (hôtel en été)
Gardienné Oui
Type Phare en mer
Accessibilité Difficile - Par bateau
Forme Tour conique avec logement des gardiens
Hélipad Oui
Protection University of Turku
Statut Actif
Codes ARLHS FIN-001 ; Admiralty C4906 ; NGA 15268


 

Localisation


 

Carte


Photos de l’hôtel


Vidéos


Le phare

Paula la gardienne

 

 

Portfolio

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?