Navigation

Accueil > Asie > Singapour > Phare d’Horsburgh

Phare d’Horsburgh

jeudi 24 mars 2016, par patrick

Phare d’Horsburgh (Singapour)


Description

Le phare de Horsburgh (pedra branca ou Palau Batu Puteh) se trouve sur Pedra Branca ("pierre blanche", en portugais et Palau Batu Puteh "île du rocher blanc", en malais) un îlot de 2 000 m² dont la propriété territoriale est réclamée simultanément par Singapour et la Malaisie. En effet, Pedra Branca se situe dans des eaux internationales à quelque 54 kilomètres à l’est de Singapour et à 14 km de l’état malais de Johor. Le plus ancien phare du pays (27.09.1851) jalonne l’entrée orientale du détroit de Singapour, un bras de mer de 105 km de longueur reliant la Mer de Chine avec le détroit de Malacca. Il s’agit d’une zone à très forte densité de trafic maritime ; en effet, le détroit de Singapour est le passage obligé entre les océans Indien et Pacifique. La tour du phare, de section circulaire, est construite en pierre (granite) et peinte en bandes horizontales noires et blanches (5+5). La hauteur est de 34 m (112 pieds), son plan focal étant à 31 m (102 pieds). Le phare émet un éclat de lumière blanche toutes les 10 secondes selon la caractéristique suivante : éclat 0.7s + obscurité 9.3s. Sa portée lumineuse est de 20 milles marins.


Histoire Le phare d’Horsburgh est le plus ancien et le plus isolé des cinq phares de Singapour. Elevé sur un affleurement de rocher baptisé "Pedra Blanca" (le rocher blanc) il marque l’accès Est au détroit de Singapour, en provenance du sud de la mer de Chine. Le phare est entouré de rochers et de récifs particulièrement traites qui avant sa construction, ont causé le naufrage de nombreux navires, en faisant ainsi des proies faciles pour les pirates qui pullulaient alors dans ces eaux. Le phare d’Horsburgh, conçu et construit par un architecte du gouvernement, J.T Thomson, doit son nom à l’hydrographe britannique de la Compagnie des Indes James Horsburgh ((1762 – 1836), éminent hydrographe écossais auteur d’une inestimable cartographie maritime de cette région du monde. Les fonds nécessaires à sa construction ont été apportés par un groupe de marins et de commerçants du monde entier. A l’origine le feu était alimenté par des brûleurs à pétrole, mais avec les progrès réalisés au fil du temps ceux-ci ont été progressivement remplacés, tout d’abord par une lampes à plusieurs mèches placée au centre d’une optique de premier ordre, puis par des brûleurs à vapeur de kérosène. L’île est apparue sur les premiers documents nautiques en 1583. Le navigateur hollandais Johann van Linschoten nota que Pedra Branca était « là où les navires qui arrivent et partent vers la Chine passent dans un grand danger et certains y restent ». En 1851, un phare est construit qui est nommé d’après le capitaine James Horsburgh. Caractéristiques : Pays : Singapour Localisation : Kampong Punggai, Sud de la mer de Chine Coordonnées : 01° 19′ 817" N - 104° 24′ 2444" E Année de construction : 1851 Matériau de construction : Granit Hauteur : 29m (élévation 31m) Portée 37 km (20 mn) Feux : 1 éclat blanc toutes les 10s Automatisé : 1966 Hélipad : Oui Autres phares de Singapour (voir photos ci-jointes) 1. Horsburgh Lighthouse 2. Raffles Lighthouse 3. Fort Canning Lighthouse 4. Sultan Shoal Lighthouse 5. Bedok Lighthouse 6. Pulau Pisang Lighthouse 7. Johor Straits Lighthouse 8. Berlayer Point Lighthouse 9. Fullerton Lighthouse

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?